ALZHEIMER ET EHPAD26/02/2015

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative incurable du tissu cérébral qui entraîne la perte progressive et irréversible des fonctions mentales et notamment de la mémoire. C’est la forme la plus fréquente de démence humaine. C’est le médecin allemand Alois Alzheimer en 1906 qui la découvrit.

On ne sait pas exactement d’où provient cette maladie, certainement génétique mais également des facteurs externes peuvent la causer (intoxications aux métaux lourds par exemple)

L’amnésie est généralement le premier facteur qui détermine cette maladie. Par contre les souvenirs anciens la plupart du temps sont encore présents. Par la suite on peut remarquer la plupart du temps, de l’agressivité, irritabilité, troubles de l’humeur ….
Les neurones se détruisant progressivement, celui conduit malheureusement la plupart du temps à la mort.

L’espérance de vie varie entre 3 et 8 ans et on s’aperçoit très vite que ces malades sont rejetés de leur famille, de leurs amis et se retrouvent seuls.

Il faut donc un accompagnement permanent pour limiter la progression de la maladie. Il faut donc éviter la solitude et stimuler au maximum le cerveau par un certain nombre d’exercices. Il n’existe aucun traitement malgré un travail de recherche important pour trouver un médicament.

Une personne atteinte de la maladie d’ALZHEIMER ne peut donc pas rester chez elle surtout quand la pathologie est trop sévère.

En effet, cette personne risque d’être dangereuse pour elle même et son entourage car elle pourra avoir des comportements dangereux. Par exemple se défenestrer, se noyer, oublier de s’alimenter ….

La réponse à ces problèmes est évident un suivi permanent par une infirmière, mais l’EHPAD permet de réduire considérablement les coûts. Imaginez ce que représente d’avoir à son domicile 24/24 une infirmière. C’est au moins 4 ou 5 personnes à temps plein qu’il faut embaucher ce qui représente un coût considérable.

C’est pourquoi l’EHPAD permet de résoudre ces problèmes de dépendance. Généralement, une unité sécurisée (un étage ou plusieurs) dans l’établissement est présente. Un code d’accès permet d’éviter une sortie des patients qui n’ont plus leurs repères.

Investir en EHPAD est donc un moyen à la fois de réaliser un bon investissement mais de participer à aider à lutter contre la maladie d’Alzheimer qui est un véritable problème de société et qui touche de plus en plus de personnes du fait du vieillissement de la population.

En effet, c’est principalement à partir de 65 ans que les premiers symptômes apparaissent.